Gering Sans Fonte Iconographie
Gering Sans Fonte Iconographie
Théâtre-Sénart Iconographie
Théâtre-Sénart Iconographie
Théâtre-Sénart Iconographie
Théâtre-Sénart Iconographie
Théâtre-Sénart Iconographie
Théâtre-Sénart Iconographie

 

Conception de l’ensemble de la signalétique de la Scène Nationale du Théâtre-Sénart et création du système typographique «Scintillement» composé d'une version Signal, Regular et Surface. Ce caractère développé et utilisé pour la signalétique du Théâtre-Sénart; est composé de lettres capitales, de pictogrammes et de jeux de trames basés sur l’identité architecturale de la façade de l’édifice, Architecte mandataire Chaix & Morel Architectes, 2014 — 2016, TypoMorpho ©.

 

 

 

 

 

Elmyra


Ultra-Light


Regular


Black


Ultra-Black

Elmyra is a young, redheaded female human, who wears a white pleated skirt, a light blue blouse with white collar and frills, a light blue bowed ribbon in her hair that has an gerbil’s skull in the middle, black strapped Mary Jane shoes and white socks. She attends Acme Looniversity and lives in Acme Acres. She also serves as the school nurse. Elmyra Duff is based superficially on her name derivative and mentor, Elmer Fudd; «Elmyra» being a female form of «Elmer» and her last name, «Duff» as «Fudd» pronounced backwards. According to creator, Tom Ruegger, she also got her first name from his next door neighbor in Northridge, ca; an elderly lady named Elmyra Lamb.


Elmyra strongly resembles a younger version of the feminized Elmer Fudd from the 1946 cartoon, The Big Snooze, in which Elmer’s peaceful retirement dream became a nightmare where he was transformed into a shapely female by Bugs Bunny. She behaves quite a bit like Little Suzie, a child from a fairly obscure 1955 Freleng short called A Kiddie’s Kitty. Here a girl adopts Sylvester Pussycat and unwittingly abuses him with her childish antics, to the point that he decides he would rather take his chances with a bulldog who had been tormenting him earlier in the picture. Elmyra lives in a nice, suburban home with her parents, older sister and two younger brothers.


The place is fairly average except for the piles of discarded pet toys littering the yard and the several abandoned doghouses and kitty baskets. Elmyra’s pets are constantly escaping in terror. One of the animals in her vast menagerie is Byron Basset, a near-gelatinous basset hound who draws much of his humor from his odd appearance. In contrast to her other pets, Byron seems to feel a grudging love for his owner despite her flaws, particularly proven in the ending to the A Cat’s Eye View episode segment, Little Dog Lost. Li’l Sneezer is also shown to be one of the few «pets» capable of enduring Elmyra’s well intentioned zeal, but in these cases it is Elmyra who ends up the victim because of Sneezer’s allergies.


Less enthusiastic pets have included Buster, Furrball, Fifi La Fume and Tyrone the Turtle. Although, Furrball is shown in some episodes to enjoy living with Elmyra (especially in later episodes where he becomes more of a permanent resident at her home). Elmyra’s pets are constantly escaping in terror.

 

Elmyra Sans, caractère de labeur sans empattements. Les fûts verticaux légèrement cintrés donnent une silhouette organique au texte. Il comporte de nombreuses ligatures historiques & contemporaines permettant de modifier le gris de texte selon les besoins, projet en cours de développement, 2012 — 2015 ©.

 

 

 

Gering


Light


Light Italic


Regular


Regular Italic


Bold


Bold Italic

En 1470, Ulrich Gering, Martin Crantz et Michel Friburger, trois ouvriers typographes allemands formés à Mayence, installent à Paris, dans les locaux de la Sorbonne, la première imprimerie typographique sur le modèle de celle inventée jadis par Gutenberg. C’est Jean Heynlin, prieur de la Sorbonne, qui les convoque, en leur demandant d’apporter leurs moules à fondre les caractères et leurs boîtes de poinçons.


Le lieu exact de l’installation de cet atelier est le cloître Saint-Benoît, une dépendance voisine de la Sorbonne. Le théologien Guillaume Fichet est associé étroitement à cette entreprise et en devient en quelque sorte le conseiller littéraire.


À l’automne 1470 ou au début de l’hiver, sort des presses le premier livre jamais imprimé en France: un recueil de lettres de Gasparin de Bergame, avec une épître de Fichet, in-quarto de 118 feuillets tiré à une centaine d’exemplaires, par la suite enluminés.


En 1473, les trois imprimeurs quittent la Sorbonne pour s’installer rue Saint-Jacques, à l’enseigne du Soleil d’or. Pour des raisons économiques, ils sont obligés de revenir à des caractères plus gothiques, ceux-ci conservent cependant une influence romaine. En 1476, Ulrich Gering poursuit seul les travaux de l’atelier et fait graver de nouveaux caractères romains.


En 1477, les trois compagnons avaient imprimé environ une cinquantaine de titres classés aujourd’hui parmi les incunables. À partir de cette date Gering travaille de façon indépendante, collaborant cependant parfois avec d’autres imprimeurs.


En 1502, Gering emploie Charlotte Guillard, avec laquelle il se marie et qui devient ensuite après sa mort en 1510 la première femme imprimeur connue. Actif de 1470 à 1508, il meurt le 23 août 1510.

 

Le Gering Sans est une famille de caractères dessinée à partir des premiers alphabets plombs créés en France par Ulrich Gering, Michel Friburger & Martin Krantz dès 1470 à l’atelier de la Sorbonne — Paris. Basé sur les mêmes proportions que le caractère plomb originel, cet alphabet conserve une «couleur» très noire, dans une recherche volontaire de compacité dans la composition de textes, 2009 — 2013. Ce projet prolonge mes recherches menées au sein de l’EnsadLab/Type (2008 – 2010) ©.

 

 

 



 

«D’Arusha à Arusha/Le Tribunal pénal international pour le Rwanda ou l’expérience de la diplomatie judiciaire». Édition bilingue français/anglais, qui se construit sur une symétrie centrale permetant d’articuler les deux langues, l’iconographie qui rythme les différents chapitres permet de passer du général au personnel, histoire d’un génocide. Livre / DVD, un film de Christophe Gargot, textes de Sylvie Lindeperg & Thierry Cruvellier, impression offset, publié à 500 exemplaires, une co-édition Atopic & Filigranes, 165×235 mm, 2011 ©.

 

 

 

 

Réalisé dans le cadre de la Novela 2011 à Toulouse, ce livre est un manifeste pour les pratiques «open source» dans l’architecture et le design. Le principe de couverture laisse entrevoir la thématique principale «architecture et design» et «société du partage», qui une fois dépliée devient affiche et permet une diffusion en dehors de l’objet livre. Cet ouvrage se caractérise par une volonté d’amener au travers d’illustations dessinées un large public à comprendre les enjeux liés à ces nouvelles formes de transmission des savoirs. L’ambition était donc de donner une forme qui favorise la lecture. Ainsi, les images disposées en début de chapitre et le corps de texte de grande taille pour les citations permettent au lecteur d’entrer progressivement dans le texte. Dans un souci de cohérence avec le contenu, le livre est composé avec des polices de caractères libre de droits disponibles sur GoogleFont, la Neuton Regular & Light de Brian Zick & PassionOne d’Alejandro Lo Celso, 170 × 260 mm, 2011 ©.

 

 

 

 

Pablo García Astrain/PGA est un livret monographique détaillant les projets architecturaux de l’architecte Pablo García Astrain de 2000/2008, impression offset, publié à 600 exemplaires, composé en Frutiger Light & Bold, 155×250 mm, 2008 ©.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

news

 


«Quand la typographie investi l’architecture», conférence sur les travaux récents réalisés au sein de l'atelier TypoMorpho à l'École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs / Ensad, Paris, 13 avril 2016, 17h.

/


Interview sur le commissariat de l’exposition «Wladyslaw Pluta/L’Évidence Du Signe: Affiches, Livres & Identités», disponible en ligne sur le site du CNAP.

/


«Commisariat, méthodologie et scénographie», conférence sur le processus de commissariat de l’exposition «Wladyslaw Pluta», à l’École Supérieure des Arts Visuels de Marrakech, 17 février 2015.

/


Extrait de l’entretien réalisé avec Wladyslaw Pluta en juillet 2014 publié dans le n°5 du BO, revue du centre d’art contemporain du Bel Ordinaire — Pau. L’intégralité de cette interview est à retrouver sur TypoMorpho.

/


Co-commissaire de l’exposition «Wladyslaw Pluta / L’Évidence Du Signe: Affiches, Livres & Identités» au centre d’art contemporain Le Bel Ordinaire du 3 décembre 2014 au 31 janvier 2015, Pau.

 

biographie

 


Designer graphique & dessinatrice de caractères (Dnsep École Supérieure des Beaux-Arts de Toulouse, post-diplôme EnsadLab/Type de l’École Supérieure des Arts Décoratifs de Paris — Ensad). Co-fondatrice en 2011 de l’atelier TypoMorpho basé à Bordeaux, elle enseigne depuis 2011 le design graphique & le dessin de caractères à l’École Supérieure d’Art des Pyrénées — Pau, et également de 2014 à 2016 à l’École Supérieure des Arts Visuels de Marrakech.

Son travail de commande se situe principalement dans le champ de la conception éditoriale papier/écran et de la création d'alphabets originaux. Elle développe en parallèle une recherche ​en dessin de caractères de labeur​,​​ les fontes Gering Sans et Elmyra, ont notamment été publiées dans la revue Après\Avant des Rencontres Internationales de Lure.​ Le Gering, dessin issu des premiers alphabets plombs crées en France en 1470, fait suite aux recherches menées dans le cadre de l'EnsadLab/Type.

Elle intervient également lors de workshops en écoles d’art ​et de design ​sur des questions d’édition, de diffusion et de typographie et a participé à des conférences internationales comme l’ATypI 2010​,​ la 13e Journée Romande de la Typographie​ ou la Fête du graphisme​.

/


Étudiante chercheuse du Cycle Supérieur de recherche en typographie de l'École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs/Ensad de Paris sous la direction de Philippe Millot et André Baldinger, 2008 — 2010.

/


Diplôme National Supérieur d’Expression Plastique/DNSEP, option Communication de l’École Supérieure des Beaux-Arts de Toulouse, 2006.

/


Diplôme National d’Art Plastique/DNAP, option Communication de l’École Supérieure des Beaux-Arts de Toulouse, 2004.

/


perrinesaintm[at]gmail[dot]com

 

 

 

 

 

conférences & publications

 


«La revue d’école comme initiation idéale à la commande dans un contexte pédagogique», conférence à la Cité de la mode & du design dans le cadre de la Fête du graphisme sur le thème de la commande en école d’art, 2014.

/


Le Elmyra est présenté dans la revue annuelle de culture graphique Après/Avant publié par les Rencontres Internationales de Lure, le Light, le Regular, le Black et l’Extra Black sont utilisés dans la composition de différents articles, 2014.

/


«Du papier à l’écran: place et fonction de l’iPad», revue Échappées n°2 , pp.88–91, 2014.

/


«Signe, système & signalétique», revue BO n°3, pp.26–27, 2013.

/


Le Gering Sans est présenté dans la revue annuelle de culture graphique Après/Avant publié par les Rencontres Internationales de Lure, le Light, le Regular, le Regular Italic et le Bold sont utilisés dans la composition de différents articles, 2013.

/


«Hall C versus Billi», entretien réalisé par Matthieu Meyer, revue Azimuts n°37 – 38, pp.81 – 92, 2012.

/


Conférence lors de la 13e Journée Romande de la Typographie, «Du dessin de caractères à l’édition & inversement», Nyon, Suisse, 2011.

/


Présentation du projet Gering lors du colloque annuel de l’AtypI (Association Typographique Internationale) à Dublin. Projet réalisé dans le cadre du Cycle supérieur de recherche EnsadLab / Type de l’École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs de Paris en collaboration avec Timm Borg, Anthony Dathy et Ok Kyung Yoon sous la direction d’André Baldinger & Philippe Millot, 2010.

/


Conférence à l’Institut d’Art Visuel / IAV Orléans, 2009.

commandes (sélection)

 


Conception de la signalétique du nouveau bâtiment de la Scène Nationale Théâtre Sénart ainsi que le dessin de caractères identitaire, architectes mandataires Chaix & Morel — Paris, 2014 — 2016.

/


Mission d’étude signalétique dans le cadre du chantier de réhabiliation de la Ferme de Pinot — Blagnac (31), architectes mandataires Duffau & Associés — Toulouse, 2015.

/


Commissariat & scénographie de l’exposition «Wladyslaw Pluta, l’évidence du signe — affiches, livres & identités» à l’espace d’art contemporain Le Bel Ordinaire — Pau, 2014.

/


Identité visuelle papier & écran pour Artica fournisseur de logiciel Open Source dans la protection de datas — Paris, 2014.

/


Share: faire de l’architecture & du design dans une société du partage réalisé dans le cadre de la Novela 2011 — Toulouse.

/


Directrice artistique de l’agence Maquette et mise en page à Paris, agence spécialisée en édition, identité visuelle papier & écran, travaillant entre autres avec l’Atelier Français, les éditions Filigranes, galerie Thomas Fritsh, Hermès, etc. www.maquetteetmiseenpage.fr — Paris, 2010 — 2012.

/


Conception du dossier d’études pour la création d’un Centre de l’architecture à San Sébastien, Espagne, rédigé par l’architecte Pablo Garcia Astrain pour le Gouvernement Autonome du Pays Basque, 2011.

/


Invitée sur un concours d’architecture par le studio Marjan Hessamfar & Joe Vérons architectes associés, pour la conception de la façade et la signalétique du nouveau terminal low-cost de l’aéroport de Bordeaux-Mérignac, lauréats du concours — Bordeaux, 2009.

ateliers & jurys

 


Membre du jury de VAE à l’isdaT de Toulouse, 2014.

/


Membre du jury de DNAP «Communication» de l’Institut Supérieur des Beaux-Arts de Besançon, 2012.

/


Membre du jury de diplôme de «Concepteur en Communication Visuelle», ÉCV, Paris, 2011.

/


Atelier intensif intitulé «Identité visuelle & signe» à l’ÉCV Paris, 2011.

/


Atelier intensif «Consevoir un catalogue monographique, enjeux et objectifs» avec les étudiants de DSAA, École Nationale Supérieure des Arts Appliqués & des Métiers d’Art/ENSAAMA Olivier de Serres — Paris, 2010.

/


Atelier intensif «Affiche recto/verso, signes & typographie» à l’Institut d’Art Visuel/IAV d’Orléans, 2009.

/


Membre du jury de DNAP Design graphique Multimédia de l’École Supérieure des Arts & de la Communication de Pau, 2009.

/


Atelier intensif «Le catalogue d’exposition?» à l’Institut d’Art Visuel/IAV d’Orléans, 2008.